A la une
  • El Jadida : Un jeune homme tué par une balle d’un fusil de chasse
    El Jadida : Un jeune homme tué par une balle d’un fusil de chasse

    Par une balle tirée d’une arme à feu, un jeune homme, la trentaine, a trouvé la mort, mercredi dernier, vers 19 h, et ce dans un lieu situé sur la RP n°3443 reliant les deux communes Ouled Hamdane et Ouled Rahmoune, à El Jadida.Alertés, les éléments de la brigade technique et scientifique ainsi que leurs collègues du commandement régional de la gendarmerie royale de la capitale de la région de Doukkala se sont dépêchés sur les lieux pour entamer les investigations nécessaires.Les limiers sont arrivés à savoir que la balle a été tirée d’un fusil de chasse et que la victime est un jeune du douar El Brabra relevant de la commune Bir Babouche. Jusqu’à jeudi matin, le meurtrier n’a pas encore été identifié.

  • JORF LASFAR : VENTE DE LA DEUXIÈME TRANCHE DU PARC INDUSTRIEL
    JORF LASFAR : VENTE DE LA DEUXIÈME TRANCHE DU PARC INDUSTRIEL

    L'opération menée par MedZ porte sur la première phase de la deuxième tranche d'une superficie de 93 hectares. Déjà, on enregistre une forte demande sur plus de 47% de la superficie livrée.La première phase de la deuxième tranche du parc industriel de 500 ha à Jorf Lasfar a été réalisée et réceptionnée. C’est ce que confirme MedZ, filiale du groupe CDG et à laquelle ont été confiés les travaux d’aménagement. Selon MedZ, dès le lancement de sa commercialisation, cette nouvelle tranche, offrant une superficie supplémentaire de 93 ha, a connu une forte demande, menant à un placement de plus 47% de la superficie réceptionnée. Cette tranche «répond à la fois au besoin des grandes industries avec des terrains de plus 9Ha et à celui de la TPE avec 16 lots d’une superficie autour de 1400 m²», note-t-on auprès de Medz. Cela dit il faut rappeler que le parc industriel de Jorf Lasfar, qui s’étale sur une superficie totale de 500 ha, est le premier et le seul au Maroc pouvant accueillir les industries de première catégorie. Ce parc bénéficie de plusieurs commodités, particulièrement sa proximité du port en eau profonde pouvant recevoir des marchandises en vrac et qui fait de lui une destination idoine pour les industries lourdes. De plus, ce parc industriel se trouve à 1h30 de Casablanca avec un prochain branchement à l’autoroute contournant la ville d’El Jadida. Il est notamment dimensionné pour abriter les secteurs de la chimie-parachimie, la métallurgie et les énergies et il s’adresse aux grandes industries et PME/PMI, aussi bien nationales et qu’internationales. Actuellement, des industriels de différents pays (France, Allemagne, États-Unis, Espagne, Inde, Turquie et Tunisie) se sont installés à Jorf Lasfar, en plus du Maroc. En 2010, MedZ a ouvert, sur sa première tranche de 250 hectares, son nouvel eldorado des industries de première catégorie, qui regroupe une zone industrielle composée de grands lots, une zone PME-PMI, une zone à prédominance high tech, des zones logistique et tertiaire et des équipements publics et de proximité. À ce jour, l’aménageur a pu commercialisé 48 projets industriels provenant de différents pays, créant ainsi près de 5500 emplois et drainé pas moins de 3,6 MMDH d’investissements. À terme, et selon les projections, le parc industriel de Jorf Lasfar devrait générer des investissements de 12 MMDH et permettre la création de plus 20.000 emplois directs.  Par ailleurs, une multitude de services sont prévus et mis en place progressivement, au fur et à mesure de la valorisation de la zone, notamment avec l'instauration d’un guichet unique, d’une institution pour la formation professionnelle et d’autres services aux entreprises comme la banque, la poste, l’hôtellerie ou encore la restauration d’entreprise.

  • La 9ème édition du Salon du Cheval d’El Jadida du 11 au 16 octobre 2016
    La 9ème édition du Salon du Cheval d’El Jadida du 11 au 16 octobre 2016

    Sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, la 9ème édition du Salon du Cheval se déroulera au Parc d’Exposition Mohammed VI à El Jadida du 11 au 16 octobre 2016.Fidèle à sa mission d’œuvrer au développement de la filière équine au Maroc et à la préservation  du patrimoine culturel marocain lié au cheval, le Salon du cheval a placé cette édition sous le thème “Les arts équestres traditionnels”. A travers ce choix se dégage la volonté manifeste de célébrer la richesse de nos traditions équestres et le grand talent de nos cavaliers et artistes. Ainsi, un espace sera dédié à la Tbourida avec la participation de sorbas représentant toutes les régions du Royaume. Les stands réservés aux régions et à l’artisanat mettront en relief la grande diversité de la production de nos valeureux artisans. Engagé de manière continue dans le renforcement de la coopération internationale dans le domaine du cheval pour l’évolution et la diffusion de notre identité équestre, le Salon du cheval honore à chacune de ses éditions un pays de grande traditions équestres.. Les Emirats Arabes Unis seront, cette année, l’invité d’honneur au Salon. Ils partagent avec le Maroc la passion du cheval et la volonté de développer la filière équine et ne manqueront pas d’apporter au Salon une plus-value appréciable. Par ailleurs ,et à l’instar des éditions précédentes, le Salon du Cheval de cette année connaîtra de nombreux temps forts avec une programmation riche et variée qui comprendra : le Show International A Pur-Sang Arabe, la Coupe des Éleveurs Marocains de Chevaux Arabes, le Concours National des Chevaux Arabe-Barbe, le Championnat International des Chevaux Barbes, le Concours International de Saut d’Obstacles CSI 1* et le Concours International de Saut d’Obstacles CSI 3*W, comptant pour la qualification à la Coupe du Monde et constituant la troisième étape du Morocco Royal Tour. Le Salon du Cheval prêtera par ailleurs une attention soutenue aux nouvelles générations. Des activités équestres ludiques, comme le Concours de Poneys et le Concours d'art pour jeunes talents, seront organisés à l’attention des plus jeunes dans le cadre d’un village pour enfants. Et pour réunir grands et petits, des spectacles de haut niveau seront proposés. Ils mettront en avant l’excellence équestre marocaine, à travers des présentations de la Garde Royale, de la Gendarmerie Royale, de la Direction Générale de la Sûreté Nationale, des Forces Armées Royales et de l’École d'Art Équestre de Marrakech, ainsi que de grandes troupes internationales, parmi lesquelles la Troupe Jehol, Guillaume Assir Becar, Gari Zoher Selyne et Jeremy Gonzalez.  Enfin, comme chaque année, le Salon du Cheval réunira également la communauté des professionnels dans le cadre de ses activités culturelles. A cet effet, des conférences et séminaires sur des thèmes scientifiques et culturels seront organisés pour échanger autour de la filière équine. Des témoignages seront apportés notamment par des professionnels et d’éminents chercheurs sur des sujets d’étude d’actualité. 

  • LE MINISTERE DE L’AGRICULTURE  LANCE UN PROGRAMME  POUR LUTTER CONTRE LA COCHENILLE DU CACTUS
    LE MINISTERE DE L’AGRICULTURE LANCE UN PROGRAMME POUR LUTTER CONTRE LA COCHENILLE DU CACTUS

    Pour lutter contre la cochenille du cactus, un parasite ravageur apparu récemment dans les provinces de Sidi Bennour, Rhamna et El Youssoufia, le Secrétaire Général du Département de l’Agriculture a présidé le 20 juillet 2016 une réunion à laquelle ont pris part l’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA), l’Agence pour le Développement Agricole (ADA), l’Office National du Conseil Agricole (ONCA), l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA),les Directions Régionales de l’Agriculture de Casablanca-Settat et de Marrakech-Safi, l’Office de Mise en Valeur Agricole de Doukkala ainsi que des experts en la matière, en vue d’arrêter un plan d’action d’urgence.Le plan d’intervention qui a déjà été lancé au niveau de la Province de Sidi Bennour, comprend (1) l’arrachage et l’incinération des plantations de cactus fortement infestées, (2)le traitement chimique à base d’insecticide et d’huile minérale sur environ 2000 hectares et (3) la publication d’un arrêté interministériel en vue de l’application au niveau national des mesures phytosanitaires nécessaires pour limiter la dissémination du parasite ravageur.Les produits de traitement sont choisis par l’ONSSA sur la base d’essais expérimentaux pour s’assurer de leur innocuité et efficacité. De son côté, l’INRA entame un programme de recherche pour mettre au point des alternatives de lutte biologique et l’identification de variétés résistantes à ce parasite. Cet insecte est spécifique au cactus et ne s’attaque pas aux autres cultures. L’ONSSA rassure que l’utilisation des fruits et raquettes ne présente aucun risque ni pour la consommation humaine ni pour l’alimentation animale. L’écrasement de l’insecte dégage une substance colorante rouge très visible, appelée le carmin. Cette substance est utilisée comme colorant naturel dans l’industrie alimentaire, pharmaceutique et cosmétique par plusieurs pays, notamment en Amérique Latine.

  •  Startup Maroc RoadShow annonce son  champion à  El Jadida
    Startup Maroc RoadShow annonce son champion à El Jadida

     L’événement d'envergure internationale Startup Weekend, s’est tenu pour la 2eme fois à El Jadida les  15 ,16 et 17 Juillet 2016 à l’ ENCG de El Jadida. Le 30éme éscale de StartUp Maroc RoadShow, organisé par StartUp Maroc en partenariat avec OCP Entrepreneurship Network et Co-organisé avec le projet «Jeunes au travail» du BIT et le programme «Min Ajliki» de l’APEFE et l’Alliance des Hors Cadre Jorf. La 2ème édition de Startup Weekend El Jadida, a rencontré un grand succès: 784 participants, 59 idées présentées et 15 équipes formées qui ont travaillé avec 17 mentors durant 54 heures afin de concrétiser leur projet de startup. Pour rappel, StartUp Maroc Roadshow, fait une tournée nationale dans une douzaine de villes à travers le Royaume en partenariat avec OCP Entrepreneurship Network et dont l’objectif est d’inspirer et former les entrepreneurs en herbe sur les outils nécessaires pour passer de l’idée au concept et franchir le pas d’une création de startup réussie. Les villes qui accueilleront l'événement Startup Weekend aprés Casablanca, Khouribga, Marrakech, Agadir, Safi, Oujda, Fès, Rabat et El Jadida sont donc : Tanger , Benguerir, El Yousoufia . En termes de participation : 350 personnes de différents villes du royaume ont été présents lors de la cérémonie d’ouverture, dont 201 sont restés tout au long du weekend. 30% des participants sont de El Jadida et régions. D’autres participants n’ont pas hésité à faire le déplacement de Casablanca, Safi, Khouribga, Agadir, Rabat, Zagoura, Ouarzazate et même de Dublin, Paris, et New York.   Sur les 59 idées présentées lors du « Pitch Fire », 7 idées ont été retenues pour participer au weekend et constituer leurs équipes par le jury, et les 7 autres ont été votées par le public présent. 80% des participants sont des étudiants des différents établissements des villes représentées âgé entre 16 ans et 29 ans mais aussi des salariés du secteur privé, des fonctionnaires, des designers, des spécialistes en marketing  et entrepreneurs ont pris part au weekend.   Les vainqueurs de Startup Weekend El Jadida   Les équipes ont pitché pour la deuxième fois devant le jury dimanche après-midi afin de présenter cette fois-ci l'ensemble de leur business modèle où ils ont défini leur offre, leurs segments de clients, leurs canaux de distribution, en passant par leur relation client et bien sûr leur activité et leur ressources, leur flux de revenus et leurs structures de coûts, sans oublier leurs partenaires... Et tout cela avec un compte à rebours de 4 minutes seulement ! Les 4 minutes suivantes ont été consacrées à répondre aux questions d’un jury composé des experts nationaux et internationaux. Après les délibérations, le jury a attribué le 3e prix de Startup Weekend El Jadida 2016 à l'équipe Hugo dont la fondateur est Bigoula chaimae:  qui a présenté une alarme intelligente sous forme d'un robot qui se déplace d'une facon aléatoire pour réveiller l'utilisateur. Ils ont remporté une offre d’hébergement et un nom domaine gratuits pour un an offert par notre Sponsor Bronze ADK Media. Le deuxième prix est revenu au projet New Technologies Entreprises dont le fondateur est Badr Fakiri. Il s’agit d’un un système de commande vocale inter-house c’est un système de détection de défaillances cardiaques grace à une montre intelligente. Ils ont également remporté une offre d’hébergement et un nom domaine gratuits pour un an offerts par ADK Media. Et c'est finalement le projet Green-House IT  dont son fondateurItidham Ayoub , s'est hissé à la 1er place de la compétition, raflant le prix d’une prise en charge par StartUp Maroc pour participer à Startup Istanbul, Le plus grand événement des Startups en Eurasie et une offre d’hébergement et un nom domaine gratuits pour un an offert par ADK Media. Il s’agit d’une plateforme qui permet la supervision et le controle à distance des espaces verts (Fermes ou jardin), et la prévention des maladies via des notifications SMS (le projet utilise les nouvelles technologies) . Le coup d'envoi de la compétition Startup Weekend El Jadida a été donné vendredi 15 Juillet à 17 heures. Dans la salle de conférence de l’ ENCG d’ EL Jadida, où 350 jeunes avaient pris place dans l'après-midi. Après un bref rappel des règles de la compétition internationale Startup Weekend, née dans la Silicon Valley et qui est aujourd'hui l’un des premiers catalyseurs de création de Startup et d’éducation entrepreneuriale dans le monde, la séance de « pitchs fire » était lancée par le Zineb Rharrasse, Directrice à Startup Maroc. 59 porteurs d'idées se sont succédés à la tribune du Startup Weekend pour présenter en 60 secondes chrono leur projet Green et exprimer leurs besoins en termes de ressources humaines. L'objectif de cet exercice difficile consistait à convaincre le jury et les participants de voter pour leur idée et surtout d'investir sur eux tout ou partie des 10.000 Startup Weekend Dirhams qui ont été distribués aux participants. Après ouverture de la banque virtuelle et dépôt des investissements que les porteurs d'idées ont réussi à réunir, 15 projets ont été retenus. Il s'agit de : Cok’Ergie, Green House IT, Yo Colloc, Hugo, E-Book Maroc, Smart Goffa, Papier, New technologies Entreprises, Makelate Yemma, Smart Semalle, BriCool, Orti-Bio, E-pharma, Nouvelle Bicyclette. Les participants ont alors été invités à rejoindre les projets qu'ils ont choisis et des équipes multidisciplinaires se sont formées pour réfléchir ensemble à développer leur idée autours de l’environnement.   Samedi, on réfléchit, on discute, les mentors arrivent, on pivote !   Après une nuit de travail, où les rôles de chacun des membres des équipes se sont précisés, où les idées ont fusé lors du débats passionnés, les participants avaient un rendez-vous le samedi matin à 10 heures avec une journée de mentoring. Dans une ambiance studieuse mais joviale, durant les 12 heures suivantes, ils auront été pas moins de 8 mentors à se succéder dans les différentes salles pour conseiller, orienter et inspirer les équipes afin de les aider à remplir les différentes cases de leur business model canvas à présenter dimanche au jury Startup Weekend.   Dimanche matin, travail, rush, présentation, répétitions, mentoring!   Dimanche matin, après une deuxième nuit blanche, malgré le stress et la fatigue, les jeunes porteurs de projets, portés par leur ambition, leur esprit de compétition et leur amour envers la nature, ont travaillé à peaufiner leur présentation finale et au développement de leurs sites web ou de leurs prototypes. Et pour séduire le jury, les jeunes avaient plus d'un tour dans leur sac. Malgré le manque de temps, ils n'ont pas manqué d'imagination et d’astuces. Certains ont trouvé le temps d'effectuer des sondages pour prouver l’existence de leur marché cible ou tourné des vidéos d'utilisateurs testant leur produit, d’autres ont pu fabriquer des prototypes pour rapprocher les jury de leur produit. Devant une telle diversité de projets et une telle qualité de présentations, le choix du jury n'a pas dû être facile. Startup Weekend El Jadida est organisé par StartUp Maroc en partenariat avec OCP Entrepreneurship Network et Co-organisé avec le projet «Jeunes au travail» du BIT et le programme «Min Ajliki» de l’APEFE et l’Alliance des Hors Cadre Jorf.