A la une
  • El Jadida : Un muezzin tente de violer une fillette de 6 ans à Tnine Chtouka
    El Jadida : Un muezzin tente de violer une fillette de 6 ans à Tnine Chtouka

    Curieux, quelques jeunes du douar ont suivi le muezzin. Tout à coup, ils ont remarqué qu’il emmenait la fillette vers une maison abandonnée…Avec sa petite fille, âgée de six ans, et son mari, elle a rendu visite à son frère, muezzin de son état qui demeure à Tnine Hachtouka, situé à une vingtaine de kilomètres de la ville d’Azemmour. La petite famille demeurant à Casablanca a été chaleureusement accueillie par le muezzin, un père de famille quinquagénaire, jouissant d’une bonne réputation. Tout se passait bien jusqu’au jeudi 6 juillet. Le mari est retourné la veille, mercredi 5 juillet, à Casablanca, pour accomplir certaines tâches personnelles. En compagnie de sa fillette, l’épouse est restée chez son frère pour passer quelques jours. Seulement, les choses vont connaître une tournure dramatique ce jeudi de la première semaine du mois courant.C’était le début de l’après-midi du 6 juillet quand les habitants ont remarqué le muezzin conduisant sa nièce un peu loin de chez lui. A ce moment de l’été, difficile de sortir un enfant sous les rayons de soleil et la chaleur torride. Curieux, quelques jeunes du douar l’ont suivi. Tout à coup, ils ont remarqué qu’il emmenait la fillette vers une maison abandonnée depuis belle lurette par ses habitants. Que va faire le muezzin avec sa nièce de six ans ? Sans faire de bruit, ni attirer son attention, les quelques jeunes commencèrent leur gué. Soudain ils s’aperçoivent le muezzin en train de dévêtir la fillette. Ils n’ont pas cru leurs yeux. En la déshabillant, il a commencé à enlever son pantalon. Dès qu’il a tenté d’abuser d’elle, les jeunes lui sautèrent dessus pour l’empêcher de passer à l’acte. Informé, le père de la fille a rejoint son épouse pour aller porter plainte contre son beau-frère, mardi 11 juillet, auprès des gendarmes qui ont arrêté le muezzin.

  • Jorf Lasfar/Mssaouar Rassou : Le dédoublement de la route en projet
    Jorf Lasfar/Mssaouar Rassou : Le dédoublement de la route en projet

    Le projet du dédoublement de la route reliant Jorf Lasfar au rond-point appelé Mssaouar Rassou vient d’être adopté à l’unanimité par les membres du Conseil de la Région Casablanca-Settat, lundi dernier. Ainsi, les membres sont unanimes à reconnaître l’importance stratégique pour la région de ce tronçon de 12,9 km. Des propositions sont même suggérées pour poursuivre les travaux de dédoublement sur une vingtaine de kilomètres supplémentaires vers Azemmour pour relier la voie avec l’autoroute menant vers Casablanca. Le montant des travaux est estimé à 90 millions de DH (MDH). Les partenaires du projet sont le ministère de l’Équipement, du transport et de la logistique (26,268 MDH), le Conseil de Région (10 MDH), le Conseil provincial (34,762 MDH) et l’OCP (18,970 MDH). Pour sa part, la commune Moulay Abdellah travaillera pour les autorisations et les documents nécessaires et veillera à la mise à disposition des terrains indispensables pour la réalisation des travaux. La commune devra aussi financer les travaux de connexion aux réseaux d’électricité, d’eau potable, du téléphone et de l’assainissement. Les études sont déjà lancées par la direction de l’Équipementd’El Jadida. Dans la continuité, un autre projet d’envergure, concerne l’élargissement et le remplacement de la route régionale n° 316, reliant Mssaouar Rassou et Boulaouane, via Oulad Frej. Cette opération portera sur 50 km. Cette dernière route qui connaît aussi un grand trafic s’est beaucoup détériorée. Elle occasionne de ce fait de nombreux accidents de circulation. Ce tronçon conduit directement à Settat.  Pour sa part, la direction de Settat s’occupera du tronçon relevant de sa province pour y adjoindre le projet d’El Jadida. Leprojet est bien avancé puisque l’ouverture des plis pour désigner les entreprises en charge des travaux est prévue le 20 juillet. Le coût des travaux s'élève à 80 MDH.  Par ailleurs, les travaux de construction de la double voie reliant El Jadida à Jorf Lasfar sont lancés depuis quelques semaines. Le marché a été confié aux groupements espagnol «Copisa» et marocain «Setrat», pour 105 MDH. Selon le cahier des charges, la nouvelle voie vers Jorf Lasfar sera renforcée avec du béton, en raison du nombre très élevé des poids lourds qui y transitent chaque jour. Selon la direction de l’Équipement, le trafic global sur ce tronçon dépasse les 10.000 véhicules par jour. La double voie a donc pour principal objectif d’améliorer la circulation et la sécurité routière. Le projet est financé, en plus du ministère, par le groupe OCP, la commune Moulay Abdellah et par le Conseil régional.

  • Gagnants Compétition Jawhara Talents 2017
    Gagnants Compétition Jawhara Talents 2017

    Ayant lancé l’appel à candidature en Juin dernier, la 7ème édition de la complétion Jawhara Talents 2017, s’est déroulé du 07 au 09 Juillet 2017, à la corniche de Sidi Bouzid.Les 10 candidats se sont produits devant un public chaud de Sidi Bouzid, ainsi que les membres du Jury. Ce dernier devait choisir les 4 gagnants des 4 catégories (Chaabi, Rock, RAP et Fusion), une mission très difficile devant les 10 groupes qui ont été aussi passionnés les uns que les autres.  Le jury composé de professionnels de la musique : M. Arres Abderrahmane (Président du Jury JT 2017 et Directeur Provincial du ministère de la Culture et de la Communication à El Jadida et Sidi Bouzid), Oubiz (groupe DARGA), Khalid Moukdar (Groupe HAOUSSA), Ali Faraoui (Studio pleins les oreilles) et Abderrahim El Bertai, s’est entretenu avec tous les candidats, le 09 Juillet 2017. Des séances de coaching one to one, ont été réalisées afin de transmettre aux candidats les remarques et conseils d’orientation. Les gagnants de l’édition Jawhara Talents 2017 ont été comme suit : Prix Ministère de la Culture / Catégorie Rock ·       Nom du gagnant      : TOMINE  ·       Ville                          : Casablanca  Le prix a été remis par le Gouverneur de la Province d’El Jadida, Monsieur Mohamed El Guerrouj ; Prix Fondation Banque Populaire et Banque Populaire El Jadida Safi/Catégorie RAP : ·       Nom du gagnant      : Kertass Nssa et Suprime ·       Ville                          : El Jadida Le prix a été remis par le Président du Conseil Provinciale, Monsieur Mohamed Zahidi ; Prix Association Amghar des œuvres culturelles /Catégorie CHAABI : ·       Nom du gagnant      : Groupe Youssef Zoubid ·       Ville                          : Safi  Le prix a été remis par le Président de la Commune Moulay Abdellah, Monsieur Moulay Mehdi El Fatmi ;Prix / Catégorie Fusion ·       Nom du gagnant      : Seven Doors ·       Ville                          : Chefchaouen Le prix a été remis par le Directeur OCP El Jadida, Monsieur Amine KAS.    Les gagnants vont bénéficier de l’enregistrement d’un single dans un des studios les plus prestigieux du Maroc, ainsi que l’opportunité de monter sur une des scènes du Festival International Jawhara 2018.La soirée de clôture du 09 Juillet a été animée par le show du Groupe « EL GHIWANE MAZAGAN », l’orchestre « OULAD ELHALOUI », ainsi que le groupe Lhkama Nation (Break Dance). Un plateau artistique varié qui a fait monter la température, créant ainsi une ambiance folle et électrique où le public n’a pas eu le choix que de se laisser emporter par le son. Cette année la direction de Jawhara Talents a décidé d’organiser la compétition à la corniche de Sidi Bouzid, une occasion d’animer la ville en période estivale. C’est aussi une opportunité de présenter les nouveaux talents à un plus large public, ce qui va certainement booster leurs carrières artistiques. Ce choix a rapidement donné ses fruits, avec un record de présence du public, venu par milliers de toutes les régions avoisinants à savoir Moulay Abdellah, El Jadida, Azemmour, Sidi Abded, Oulad Issa, Tlata Ouled Hamdane …etc Un grand merci aux organisateur et partenaires, en particulier le Groupe OCP qui soutenu ce festival et les nouveaux talents depuis sa première édition.  Pour rappel, le Festival International Jawhara est à sa 7ème édition et sera organisé du 03 au 05 Août à El Jadida, Azemmour, Bir Jdid et Sidi Bouzid. Un programme artistique à couper le souffle sera communiqué le 20 Juillet 2017. Save the date : 3, 4 et 5 Août 2017 

  • ALGUE MARINE : LA CAMPAGNE SERA BONNE
    ALGUE MARINE : LA CAMPAGNE SERA BONNE

    Les signes de surabondance sont très manifestes le long des côtes d’El Jadida et de sa région depuis le démarrage de la saison de la cueillette. C’est le résultat des mesures restrictives prises par le ministère de la Pêche maritime.À l’évidence, la politique du département de la Pêche instaurée pour l’algue rouge s’avère très payante. Les signes de la surabondance sont très manifestes le long des côtes d’El Jadida et de sa région depuis le démarrage de la saison de la cueillette de la plante marine le 5 juillet dernier. Tous les rivages de la mer en sont actuellement jonchés et tous les espaces sont envahis par la gelidium sesquipedale (nom scientifique de l’algue rouge) qui sèche sous le soleil. Les opérations de prospection de l’INRH (Institut national de la recherche halieutique) ont prouvé la régénérescence de la plante marine. Ainsi, les mesures très restrictives imposées des années auparavant par le ministère de la Pêche en matière de préservation de la pêcherie des algues marines et la chasse aux pratiques illicites ont finalement porté leurs fruits. Et qui dit régénérescence des algues dit aussi retour du poisson. Ce dernier se faisait de plus en plus rare le long des côtes d’El Jadida.La délégation de la pêche marine d’El Jadida a d’abord délimité 4 points de débarquement de l’algue marine (Lahdida relevant de la commune Tnine Chtouka, le port d’El Jadida, le port Jorf Lasfar et Sidi Abed). Auparavant, il était très difficile de surveiller tous les sites de pêche. La pesée des cueillettes est devenue systématique et un système de traçabilité informatisé a été établi. La répression des fraudeurs, notamment des sociétés exportatrices est devenue plus sévère.Actuellement, la maîtrise du système de traçabilité des algues se fait le long de la chaîne de production (depuis la cueillette en passant par le débarquement, le séchage, le conditionnement et/ou le traitement jusqu’à l’exportation). Par ailleurs, la flotte artisanale composée de petites barques a été réglementée. De même que le ramassage à pied a été canalisé via la création de coopératives. Le quota alloué à El Jadida cette année est de 4.914 tonnes d’algues sèches d’agarophytes (dont l’algue rouge) soit 16.380 tonnes d’algues humides, 300 tonnes de plantes marines appelées Carraghénophytes (partagées entre El Jadida, Essaouira et Casablanca) et 50 tonnes de laminaires. Les 1.016 canots actifs dans la région d’El Jadida ont pu capturer chacun 1.694 kg/jour. Les cueillettes sont systématiquement informatisées pour les besoins de leur traçabilité. Les ramasseurs, majoritairement des femmes parmi 1.800 personnes, se sont organisés en 21 coopératives. «Le quota alloué à la délégation des pêches maritimes d’El Jadida a été augmenté de 12% cette année grâce à l’abondance de la ressource de très bonne qualité», indique Noureddine Aissaoui, délégué de la pêche d’El Jadida. Par ailleurs, une cadence de pêche très élevée induit un rendement économique par barque important, ce qui induit aussi une augmentation de postes d’emplois offerts.  

  • Festival Jawhara célèbre sa 7ème édition avec la participation de l'artiste algérien Kader Japonai
    Festival Jawhara célèbre sa 7ème édition avec la participation de l'artiste algérien Kader Japonai

    À pareille période de l'année les villes d’El Jadida, Azemmour et Bir Jdid se préparent à accueillir la marée des festivaliers, pour le festival international de Jawhara, qui célébrera cette année sa 7ème édition du 03 au 05 Août 2017. En effet, le festival International Jawhara est l’un des événements les plus importants au Maroc, ayant cumulé depuis 2011 plus de 5 Millions de festivaliers, 55 Millions de téléspectateurs, 25 pays représentés, 15 lieux d’activités, 500 artistes et musiciens.Comme chaque année, le programme est riche et diversifié :•      Concours de jeunes talents : Rock, Rap, Fusion et Chaabi (du 7 au 9 Juillet 2017 à Sidi Bouzid) •      03 grandes soirées à El Jadida, Azemmour et Bir Jdid•      Exposition de peintres artistes d’ici et d’ailleurs •      Parade d’ouverture : Folklore marocain, mascotte géantes, cavaliers, acrobates, chorégraphies, cracheurs de feu, jongleurs, clowns, échassiers..etc.   •      Pièces théâtrales au théâtre Mohamed Afifi et Théâtre, en partenariat avec la Direction Provinciale du ministère de la Culture et de la Communication•      Initiations sportives de Skate-board aux enfants•      Village enfants qui est un espace complètement gratuit : maquillage artistique, ateliers peinture et dessin, ateliers marionnettes, ateliers pâte à modeler, Henné, danse et chorégraphie…etc, en plus de la désignation de Miss Sidi Bouzid Junior. Chaque année depuis sept ans, le Festival International Jawhara rassemble les artistes de musique arabe et occidentale, au plus grand plaisir des festivaliers qui se compte aujourd’hui par millions. Les artistes Kader Japonais et Lamia Zaidi vont rejoindre le programme artistique du Festival International Jawhara 2017.  •      Kader Japonais : soirée du Samedi 05 Août 2017 à El Jadida •      Lamia Zaidi : soirée du 04 Août 2017 à Bir JdidBiographie Kader Japonais : Né à Alger dans le quartier populaire de Bab-El-Oued, il se passionne pour la musique Raï à travers divers artistes telles que Cheb Hasni, Cheba Rimiti, Cheb Nasro dont il connait très rapidement les chansons par cœur.   C’est en reprenant les plus grands succès de la musique Raï qu’il acquiert une notoriété grandissante dans sa ville natale, très vite on le surnomme Kader Japonais à cause de son air faussement asiatique, surnom qu’il décide de garder comme nom de scène.Dès l’âge de 18 ans, il se produit dans les plus belles salles d’Alger, puis à travers tout le territoire algérien (Oran, Constantine…).Aujourd’hui reconnaissable entre tous grâce à sa voix rauque si caractéristique, il participe aux plus grands festivals internationaux de musique du Maghreb aussi bien au Maroc, en Algérie, en Tunisie, au Sénégal qu’en Europe. Kader Japonais a confirmé l’étendue de son talent dans les duos ayant connu un grand succès populaire (Rim-k du 113, L’artiste, DJ Hamida, DJ Kayz, DJ Kim, Kayline etc).De par ses créations personnelles mêlant Raï, R’n’b et Rap, Kader Japonais est en train de charmer un public éclectique toujours plus grandissant. Ce qui lui vaut d’être suivi par plus de 3 millions de fans sur Facebook, 233000 abonnés sur Instagram et sa chaîne YouTube comptabilise 140 millions de vues.Biographie Lamia Zaidi : Dès son jeune âge, Lamia Zaidi a vécu dans un milieu lui donnant toutes les chances de s’épanouir artistiquement. (Papa guitariste et maman passionnée de chant.)…A chaque moment ou Lamia chante une chanson, elle vit l’histoire avec passion, amour et respect de l’art, faisant vibrer l’audience…en amateur bien entendu !Diplômée en droit, titulaire d’une licence professionnelle et agent de développement social, tout ce cursus ne lui fait oublier en aucun moment son amour pour le chant. En 2010, Lamia Zaidi vit l’aventure Studio 2M, fait preuve d’un amour de l’art et d’un professionnalisme digne des grands artistes et reçoit ainsi une autre consécration. Celle d’un publique et d’un jury qui l’acclame à l’unanimité artiste à part entière. Elle couronne le tout en participant à l'émission " THE VOICE" ou elle a montré bien son talent et ses capacités qui ont été approuvé par les stars les plus connus du monde arabe.

  • Casablanca-Settat : Très bonne campagne céréalière
    Casablanca-Settat : Très bonne campagne céréalière

    La production a atteint 26 millions de quintaux durant l’actuelle saison agricole soit l’équivalent de 25% de la production nationale. Les conditions climatiques ont été particulièrement propices à une bonne campagne agricole au niveau de la région Casablanca-Settat. Pour rappel, cette région se compose de deux préfectures (Casablanca et Mohammédia) et 7 provinces, (El Jadida, Nouaceur, Madiouna, Benslimane, Berrechid, Settat) et enfin Sidi Bennour. La production totale  a atteint  26 millions de quintaux de céréales durant 2017, ce qui représente 25% de la production nationale. «La DRA (Direction régionale de l’agriculture) de Casablanca-Settat a déployé d’importants efforts à travers l’utilisation rationnelle des semences sélectionnées, des engrais, des herbicides et des fongicides», indique son directeur Abderrahmane Naili. En plus de la DRA, l’encadrement a été assuré par l’Office national du conseil agricole  et par l’ONSSA (Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires.  La pluviométrie moyenne cumulée jusqu'au 23 juin a été de 277 mm, ce qui équivaut à un surplus  de 20% par rapport à la campagne précédente. De plus, ces pluies se sont caractérisées par une bonne répartition. D’autre part, d’importantes mesures ont été prises en début de campagne  pour favoriser la disponibilité des facteurs de production, principalement les semences de céréales. En effet, une quantité importante a été mise à la disposition des agriculteurs au niveau de 77 points de ventes de la région. La vente des semences certifiées a été d’un total de 451.085 quintaux (296.619 qx de blé tendre, 217.763 qx de blé dur et 26.703 qx d’orge). Concernant les engrais, la quantité commercialisée dans les points de ventes SONACOS a été de 137.000 qx, soit presque 100% de la quantité disponible. Les conditions climatiques favorables ont encouragé les agriculteurs à réaliser les opérations de préparation des terrains agricoles et des semis dans de bonnes conditions. Une superficie totale de 1.165.205 ha a été emblavée durant l’actuelle campagne agricole. Une superficie de 898.238 ha (dont 6.000 ha en semis direct) a été semée en céréales dont 80% semés mécaniquement. Pour sa part, le programme de multiplication de semences a concerné 16.452 ha dont 5.159 en irrigué (8.408,5 ha de blé tendre, 6.201 ha de blé dur et 1.842,5 ha d’orge). Ce programme qui été réalisé en totalité permettra d’assurer la disponibilité des semences sélectionnées pour la campagne agricole prochaine», note-on auprès de la DRA.

a